After taking harpsichord and violin lessons at a school of music, he took up electric bass guitar, discovered jazz and then decided to train at the CIM, the Paris school of jazz.
He played in various groups working on styles new to him : blues, rock, funk, reggae, and jazz with the Chauds Watts Quartet. Then settling on the double bass, he got to know new sides of jazz, and Emmanuel and his guitarist brother William put together the Just Friends Quartet.
Throughout 1997 he led weekly jam sessions at the Goutte d'Or district Jazz Club, which led to him playing with many artists like Richard Clemens and Olivier Johnson.
In 1998, he met the Brazilian bass player Carlos Wernek and drummer Thierry Arpino, appearing with the latter both in Paris and the provinces. At the end of 1998, he helped form Popinsko.
Between 1999 and 2000, he made three CDs, "Les Oubliées" with a traditional band, Chestnut, "Dex Mex" with Swiss saxophonist Moritz Peter, drummer George Brown and William Chabbey on guitar, as well as "Omnibus" by the singer Geoffrey.
In 2001, he recorded for singer Peyo on "Lawaii", then in 2002 made the album "Jazz Horizons", by William Chabbey.


Mana, qu'on l'appelle nous-autres. Quand il était marmot il a tâté du clavecin et même du violon. Mais faut croire que ça lui a pas réussi parce qu'il a fini par laisser tomber le grincheux pour la basse électrique.
Avec sa pelle sous le bras, voilà mon Mana parti pour faire le métier. Il voulait faire du jazz et est même allé dans une école tout ce qu'il y a de plus honnête dans le genre : le CIM ça s'appelle, à Paname s'il vous plait !
Après il a bourlingué pas mal dans des groupes qui ont cassé la baraque un peu partout avec du jazz, du rock, du funk, du reggae... Tout y est passé. Il y a rencontré Ronan Yvon, son alter ego, le guitariste de ces demoiselles, et tous les deux ils s'en sont payés des bonne tranches. Jusqu'au jour où Paf ! il tombe amoureux d'une grand-mère, une contrebasse, quoi. Et là, il l'a pour ainsi dire plus lâchée.
Avec le gratteux William Chabbey, qui a le même blase que lui vu que c'est son frangin, il a formé le Just Friend Quartetrpino une folle équipe.
Puis un soir d'hiver avec trois autres allumés de son espèce il forme le groupe Popinsko dans lequel il a pas son pareil pour peloter la grand-mère sur des airs de tango imaginaire... Ensuite on ne l'a plus arrêté, il a enregistré une tripotée de disques : Les "Oubliés" avec les trad /span>, "Dex Mex" avec le sax Suisse Moritz Peter, George Brown à la batterie et le frangin William à la gratte, puis "Omnibu"s du chanteur Geoffroy. Et sur sa lancée l’album "Jazz Horizons" de William Chabbey.
C'est alors que ses potes Ronan et Sophie sont venus le chercher par le colbach pour qu'il aille agiter les boudins de sa contrebasse dans le Dusty feet Ceili Band.
Et depuis, ça déménage !